Publié le

Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

A voir aussi : Bien adapter son logement

Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Vivre chez soi quand on est âgée c’est encore possible, 70% des Français souhaitent rester chez eux en adaptant leur logement*. Un problème de santé, une chute et plus globalement une perte d’autonomie peuvent entraîner un placement en établissement d’hébergement spécialisé. L’arrivée en hébergement spécialisé est une situation psychologiquement difficile pour la personne mais aussi pour son entourage (81% des Français sont favorables au maintien à domicile d’un proche dépendant*) De plus, il n’est pas rare de voir l’état de santé de la personne se dégrader et son état de dépendance augmenter. Alors comment éviter ça ? Comment favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ?

Il faut garder à l’esprit qui est possible de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie en mettant en place des solutions palliant à la perte d’autonomie. Voici quelques conseils pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Demander conseil et mettre en place une aide humaine.

La première chose à faire est de demander conseil à des spécialistes. Vous pouvez vous adresser aux CLIC (Centre Locaux d’Information et de Coordination). Les Clic sont des guichets d’accueil, d’information et de coordination ouverts aux personnes âgées et à leur entourage. Ils sont mis en œuvre par les départements. Il en existe forcément un près de chez vous.

Ensuite, réfléchissez aux besoins de la personne. Faites appel à une aide ménagère, une auxiliaire de vie et à tous les aidants professionnelles qui peuvent appuyer et soulager la personnes dans les tâches quotidiennes qu’elle ne peut plus faire par elle même. Veillez, dans la mesure du possible, à obtenir l’adhésion de la personne qui bénéficiera de ces aides afin qu’elle ne soit pas en position de subir mais en position de décision. Il ne faut pas que l’intervention d’une personne à domicile soit vécu comme intrusive.

aides techniques Isidom

Les aides techniques ont un triple avantage.

Il est très important que la personne âgée, même en perte d’autonomie, puisse faire par elle même. C’est valorisant et ça participe à une meilleur estime de soi. Pour ces raisons, installez autant d’aides techniques que nécessaire.

Les aides techniques ont un triple avantage.

En premier lieu, elles permettent de sécuriser le domicile et ainsi d’éviter les accidents de la vie courante, notamment les chutes. La chute est l’ennemi numéro 1 de l’autonomie. Elle entraîne des séquelles psychologiques et physiques qui peuvent réduire considérablement l’autonomie de la personne. Seulement 37% des plus de 65 ans ont déjà commencé à anticiper les aménagements qu’il sera nécessaire de réaliser en cas de dépendance*. Il faut aller plus loin et adapter son logement avant que la dépendance ne survienne. Le risque de chute ne cesse d’augmenter passer 65 ans. (30% des personnes âgées de plus de 65 ans font au moins une chute dans l’année)

Pensez à la téléassistance, aux barres d’appuis et aux antidérapants dans la salle de bain et les WC. Pensez également à retirer les tapis et a ranger les fils qui traînent. Installez un chemin lumineux pour la nuit et évitez ou sécurisez les escaliers avec un monte escalier ou une main courante.

En second lieu, les aides techniques permettent à la personne de faire elle même certaines choses en apportant l’aide nécessaire à l’accomplissement des gestes quotidiens comme : se déplacer en gardant l’équilibre, s’asseoir, se relever, attraper un objet ou encore communiquer avec un appareil adapté.

Enfin, les aides techniques permettent de soulager les aidants. Plus la personne fait par elle même et moins elle a besoin de l’aidant.

Stimuler son cerveau

Stimuler et entraîner son cerveau

Avec l’âge, les fonctions supérieures s’érodent. Il est important de faire des exercices de mémoire et de réflexion pour garder les fonctions cognitives alertes. Mots croisés, Sudoku, jeux TV, lecture… Retrouvez des exercices pratiques de stimulation et d’entrainement cognitif sur l’excellent site : www.neuromedia.ca

Améliorer les repères spatio-temporelles pour les personnes qui en ont besoin avec des idéogrammes sur les portes et placards. Mettez en place un planning facilement compréhensible indiquant les moments clés du déroulement de la journée. Installez des horloges adaptés.

Les visites et les échanges sont d’excellents moyens de stimuler une personne en perte d’autonomie qui peut être confrontée à la solitude. Échanger et discuter permet d’alimenter la réflexion et de créer un lien précieux pour lutter contre l’isolement et l’état dépressif.

Mat Isidom
19/04/2017

*étude IPSOS Juin 2016 « Les seniors aujourd’hui en Europe »

Retrouvez  d’autres articles sur le blog isidom : https://isidom-assistance.blogspot.fr/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/autonomieseniors/

Tous les équipements de maintien à domicile sur

Facilitez vous la vie

www.isidom.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *