MATÉRIEL POUR L'AUTONOMIE DES PERSONNES

Équipements pour l'autonomie à domicile et l'accessibilité de la maison 

Personnes âgées, seniors, mobilité réduite.

ISIDOM, des solutions pour l'autonomie des personnes âgées, le maintien à domicile des seniors, la téléassistance.

Les meilleurs ventes ISIDOM


Offre spéciale Noël

Fauteuil releveur simili cuir

2 : Horloge à LED bleues

1 : La table de lit inclinable 2 plateaux

L'ACTUALITE SENIOR

www.isidom.fr les aides à domicile enquête UFC que choisir

Les aide à domicile semblent insuffisantes

 

Malgré une augmentation des besoins liée au vieillissement de la population une enquête de l’UFC Que Choisir montre les insuffisances des services d’aide à domicile pour les personnes âgées dépendantes. 

 

aide a domicile

La moitié des personnes âgées interrogées par l’UFC Que Choisir estiment bénéficier d’un nombre d’heures d’aide à domicile insuffisant pour les assister dans tous les actes de la vie quotidienne .


56 heures d'aide par mois en moyenne

Plus d’un Français sur six est âgé de plus de 65 ans. La moitié de ces 11,6 millions de personnes ont plus de 75 ans.
En moyenne, les personnes âgées interrogées bénéficient de 56 heures d’aide par mois pour les assister dans tous les actes de la vie quotidienne. Ce nombre d’heures est jugé insuffisant par la moitié d’entre eux.

Des intervenants qui changent trop souvent

Un des problème souvent évoqué par les personnes âgées qui ont répondu à l'enquête est celui des changements de personnes qui interviennent à leur domicile.
Un tiers voient passer chez eux au moins quatre auxiliaires de vie chaque mois. Ces changements de personnel ont tendance à déstabiliser les personnes âgées.
Dans plus de huit cas sur dix, les bénéficiaires se disent satisfaits de la gentillesse et de la qualité d’écoute des aides à domicile. Ils ont une opinion plus mitigée sur leur travail : plus d’un quart n’en sont pas satisfaits.
L’enquête souligne les risques de malveillances : 16 % des répondants se plaignent de vols ou de préjudices financiers et 12 % font état de violences verbales ou psychiques. « Bien souvent, ces maltraitances se cumulent et se rencontrent plus fréquemment lorsque les organismes n’enquêtent pas auprès de leurs clients », observent les auteurs de l’enquête.

Le coût des aides est encore trop élevé 

L’association de consommateurs s’inquiète également du coût élevé des services d’aide à domicile, souvent disproportionné avec les revenus des bénéficiaires. Les écarts sont importants suivant le type de structure. Pour 70 heures d’aide mensuelle, la facture moyenne est de 910 € en employant directement un ou une aide à domicile. La facture moyenne monte à 1 400 € en passant par une association et à 1 540 € en ayant recours à une entreprise commerciale. « Ces montants sont incompatibles avec le niveau moyen des retraites en France », note l’UFC Que Choisir.
L’enquête regrette l’insuffisance des aides financières, alors que le maintien à domicile coûte beaucoup moins cher que l’hébergement en maison de retraite. L’UFC Que Choisir cite l’exemple de Marie-Rose qui vit toujours chez elle à 103 ans, malgré une perte d’autonomie presque totale. Elle a droit à 48 heures par mois d’aide à domicile, mais une partie de la dépense reste à sa charge. Elle finance à 100 % les 18 heures complémentaires dont elle a besoin, soit une facture de 696 €. Au total, son maintien à domicile lui coûte environ 1 800 €. C’est-à-dire le double de sa pension de retraite de 900 €.
Le cas de cette centenaire n’a rien d’une exception. Selon l’enquête de l’UFC Que Choisir, le reste à charge moyen s’élève à 600 € par bénéficiaire. Dans 26 % des cas, il dépasse le tiers des ressources de la personne âgée et dans 16 % des cas c’est même plus de la moitié de ses revenus qu’elle doit y consacrer.



MATÉRIEL POUR L'AUTONOMIE DES PERSONNES

MATÉRIEL POUR L'AUTONOMIE DES PERSONNES